TPE/PME, quel sont leurs besoins de sécurité ?

Lorsque nous découvrons les actualités liées au piratage informatique des entreprises, ce sont souvent les grandes sociétés et leurs vols de données qui nous viennent à l’esprit. Nous prenons alors conscience du risque que peut comporter une faible protection informatique. Les petites et moyennes entreprises sont-elles concernées ? Et comment peuvent-elle y remédier ?

Pourquoi les hackeurs ciblent-ils les petites et moyennes entreprises ?

La plupart du temps, les petites entreprises ne considèrent pas leurs données comme importantes ou vitales. C’est pourquoi peu d’efforts sont engagés à la lutte contre le piratage. Ainsi, les pirates se voient rentrés facilement dans leurs systèmes d’informations, car pour eux une donnée reste une donnée. Les chefs et dirigeants de petites entreprises n’ont pas forcément beaucoup de temps à consacrer à leur protection informatique. Ils sont souvent concentrés sur le cœur de leur activité, et naturellement, se protègent moins bien que les grandes sociétés.

Comment stopper le piratage informatique ?

Les petites entreprises étant plus vulnérables aux attaques, il arrive parfois que si l’ampleur du piratage est trop élevée, elles doivent cesser leur activité. Ce risque n’est pas assez pris au sérieux par les chefs d’entreprise. Souvent, ils mettent en place un processus de sécurité qui malheureusement s’établie tardivement, ou reste une tache de fond sans spécialiste ou salarié désigné pour. Le piratage n’est pas prêt de disparaître et il est indispensable que les petites et moyennes entreprises prennent au sérieux ce risque, qui peut être vital pour la santé de leur business. Aujourd’hui les logiciels de sécurité seuls ne suffisent plus, il faut mettre en place une stratégie de sécurisation des données qui permettra de prévenir et anticiper les risques liés au piratage.

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email

Nous contacter

Demande d'informations